anévrisme


anévrisme

anévrisme [ anevrism ] n. m. VAR. didact. anévrysme
• 1478; gr. aneurusma « dilatation »
Méd. Tumeur qui se forme sur le trajet d'une artère par la dilatation des membranes. Par ext. Tumeur formée par le sang épanché hors d'une artère. Rupture d'anévrisme.

anévrysme ou anévrisme nom masculin (grec aneurusma, dilatation) Poche latérale formée par dilatation de la paroi d'une artère ou du cœur. ● anévrysme ou anévrisme (difficultés) nom masculin (grec aneurusma, dilatation) Orthographe Les deux orthographes sont admises. Anévrisme est la forme courante, anévrysme est la forme la plus employée dans les textes médicaux. ● anévrysme ou anévrisme (expressions) nom masculin (grec aneurusma, dilatation) Anévrysme artériel, dilatation d'un segment de vaisseau artériel. Anévrysme artérioveineux, fistule faisant communiquer une veine et une artère soit directement, soit par l'intermédiaire d'une poche kystique intercalaire. Anévrysme cardiaque, dilatation de la cavité cardiaque survenant dans les premières semaines qui suivent un infarctus du myocarde.

anévrisme
n. m. MED
d1./d Dilatation localisée d'une artère. Rupture d'anévrisme: éclatement de la poche d'un anévrisme, qui entraîne presque toujours la mort. Anévrisme artério-veineux: communication permanente d'une artère et d'une veine.
d2./d Par ext. Dilatation d'une paroi du coeur.

⇒ANÉVRISME, ANÉVRYSME, subst. masc.
A.— MÉDECINE
1. Dilatation localisée des parois d'une artère formant une poche pleine de sang.
Faux anévrisme ou anévrisme diffus. Tumeur produite par le sang épanché hors d'une artère :
1. ... c'étoit un anévrisme long de cinq pouces sept lignes, de six pouces quatre lignes de circonférence, qui commençoit à quatre pouces de l'origine de cette artère. Une observation semblable faite par Tyson, semble confirmer notre opinion, en ce que, au lieu d'une seule dilatation, cet auteur en décrit trois successives, séparées par deux étranglemens, qui s'étendoient même dans l'aorte abdominale, et dont la plus petite avoit lieu un peu avant la division de cette artère en iliaques.
G. CUVIER, Leçons d'anat. compar., t. 4, 1805, p. 253.
Rem. Syntagmes fréq. anévrisme à la jambe, anévrisme du cœur, anévrisme interstitiel; rupture d'anévrisme, rupture d'un anévrisme.
P. compar. Encombrement :
2. Le temps présent est sombre, et je n'augure pas bien de l'avenir prochain. Notre pauvre pays est toujours sous la menace de la rupture d'un anévrisme, et l'Europe entière est travaillée de quelque mal profond.
E. RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, préf., 1883, p. XIII.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.
2. Rare. Anévrisme des os, anévrisme ostéoïde. Tumeur pulsatile de la mâchoire ou des os.
Rem. Attesté ds GUÉRIN 1892, QUILLET 1965 et Méd. Biol. t. 1 1970.
B.— VÉTÉR. (méd.). Anévrisme vermineux (chez le cheval) :
3. Anévrisme vermineux. — L'anévrisme est une dilatation anormale d'une artère. On le constate fréquemment sur les jeunes poulains à l'herbage dans certaines régions humides.
E. GARCIN, Guide vétérinaire, 1944, p. 198.
DÉR. 1. Anévrismal ou anévrysmal, ale, aux, adj., méd. et vétér. (méd.). Qui tient de l'anévrisme; qui est relatif à l'anévrisme. Sac anévrismal, tumeur anévrismale : ,,... ce vaisseau présente très fréquemment des dilatations anévrismales.`` (JOSUÉ, GODLEWSKI ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc. 8, 1920-24, p. 308); attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. (Ac. 1835-1932, etc.). 2. Anévrismatique ou anévrysmatique, adj.; synon. vieilli de anévrismal donné ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. (Ac. Compl. 1842 [1re attest.], etc.). Tumeur d'apparence anévrismatique (Lar. 19e-Lar. encyclop.). Noter également le sens nouveau : affecté d'anévrisme, caractérisé par la formation d'anévrysmes; attesté ds LITTRÉ (artère anévrysmatique), QUILLET 1965 et Méd. Biol. t. 1 1970.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. — Rem. LITTRÉ est le seul à transcrire la 2e syllabe de ce mot et des mots de la famille avec [--]. 2. Forme graph. : anévrisme est l'orth. retenue par Ac. 1835-1932. Ac. 1835 avait noté que ,,quelques-uns, se conformant à l'étymologie, écrivent anévrysme.`` ,,LITTRÉ estimait l'orthographe anévrysme plus conforme à l'étymologie et la plupart des médecins, notamment les cardiologues, se sont rangés à son avis. En 1965, la Commission du Dictionnaire de l'Académie nationale de Médecine, bien qu'elle admette aussi anévrisme, s'est prononcée en faveur de l'orthographe anévrysme.`` (Méd. Biol. t. 1 1970, s.v. anévrysme). Dér. Anévrismal : [], plur. [-o].
Étymol. ET HIST. — 1478 (GUY DE CHAULIAC, La Grande chirurgie, trad. Nicolas Panis, f° 66 cité par G. Sigurs, Contribution à l'ét. du fr. méd. [1478-1559], thèse dactylographiée, Montpellier 1963-1964, p. 384 : aneurisma); 1538 (Op. cit. trad. Jean Canappe, ibid. : anévrisme).
Empr. au gr. (de - « dilater ») « dilatation, particulièrement dilatation de l'artère », DIOSCORIDE, 4, 42 ds BAILLY sans doute par l'intermédiaire d'une transcription lat. anevrisma (VEGÈCE, Mulom., 3, 30, 1 ds TLL s.v., 42, 39).
Anévrismal 1478 (GUY DE CHAULIAC, La Grande chirurgie, trad. Nicolas Panis, f° 210 cité par G. Sigurs, Contribution à l'ét. du fr. méd. [1478-1559] thèse dactylographiée, Montpellier 1963-64, p. 384).
STAT. — Fréq. abs. litt. : Anévrisme. 30.
BBG. — BOUILLET 1859. — GARNIER-DEL. 1961 [1958]. — Lang. de la méd. Vie Lang. 1965, pp. 282-285. — LITTRÉ-ROBIN 1865 (et s.v. anévrysmal). — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 58. — Méd. 1966. — Méd. Biol. t. 1 1970 (et s.v. anévrysmal). — NYSTEN 1824 (s.v. anévrysme, anévrysmal). — POMM. 1969. — PRIVAT-FOC. 1870 (s.v. anévrysme).

anévrisme [anevʀism] n. m.
ÉTYM. 1478; var. anc. aneurisme, aneurisma; du grec aneurusma « dilatation ».
Méd. Tumeur qui se forme sur le trajet d'une artère par la dilatation des membranes (anévrisme vrai).Par ext. Tumeur formée par le sang épanché hors d'une artère (anévrisme diffus ou faux : hématome anévrismal), lésion des veines et des artères, dilatation morbide du cœur. || Anévrisme variqueux ou anévrisme artério-veineux. Varice. || Rupture d'un anévrisme. || Il est mort d'une rupture d'anévrisme.
1 Couper une artère qui cause un aneurisme (…)
Ambroise Paré, Introd., 2, in Littré.
2 Bien-aise se rendit célèbre par l'invention de l'opération de l'anévrysme et de l'artère piquée (…)
Saint-Simon, Mémoires, in Littré.
2.1 J'avais reçu de lui deux petites cartes postales. Une troisième me fut envoyée plus tard par un ami du peintre; elle m'apprenait qu'il était mort, seul, dans sa chambre, à l'aube, d'une rupture d'anévrisme.
Francis Carco, Ombres vivantes, p. 226.
Méd. vétér. || Anévrisme vermineux : dilatation d'une artère (surtout chez le cheval) pouvant être mortelle.
Figuré :
3 Notre pauvre pays est toujours sous la menace d'une rupture d'un anévrisme, et l'Europe entière est travaillée de quelque mal profond.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Préface, 15.
REM. La graphie anévrysme est recommandée par l'Académie de médecine.
DÉR. Anévrismal, anévrismatique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Anevrisme — Anévrisme Anévrisme Classification et ressources externes CIM 10 I70 CIM 9 449 Un anévrisme ou anévrysme (du grec ancien ἀνεὐρυσμα, « dilatation ») est une dilatation localisée de la paroi d une artère aboutissant à la formation d une… …   Wikipédia en Français

  • Anévrisme — Classification et ressources externes Angiographie d un anévrisme sur une artère cérébrale. CIM 10 …   Wikipédia en Français

  • anévrisme — et mieux anévrysme (a nè vrism ) s. m. Terme de médecine et de chirurgie. Tumeur produite sur le trajet d une artère par la dilatation des membranes (anévrysme vrai), et aussi tumeur formée par le sang épanché hors d une artère (anévrysme faux).… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anevrisme — ANEVRISME. s. m. Terme de Médecine. Tumeur contre nature, causée par la dilatation ou par l ouverture d une artère. Le Chirurgien en le saignant lui a piqué l artère, il s y est fait unanévrisme …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ANÉVRISME — n. m. T. de Médecine Tumeur produite sur le trajet d’une artère par la dilatation des membranes. Par extension, il se dit des Lésions des veines et des artères, ainsi que des Dilatations morbides du coeur. Anévrisme interne. Anévrisme externe.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ANÉVRISME — s. m. (Quelques uns, se conformant à l étymologie, écrivent, Anévrysme. ) T. de Médec. Il se dit proprement d Une tumeur contre nature, causée par la dilatation d une artère ; mais on a étendu ce nom à Diverses lésions des veines et des artères,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • anévrisme — nm. anévrismo (Villards Thônes). ÂNESSE nf. pro. / fig., bourrique, mule ; femme stupide : shaôma (Morzine), SÔMA <bête de somme> (Albanais.001, Arvillard, Montagny Bozel, St Nicolas Cha.), sômo (St Martin Porte), seûma (Saxel.002), R.1 ;… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Anévrisme cérébral — Anévrisme Anévrisme Classification et ressources externes CIM 10 I70 CIM 9 449 Un anévrisme ou anévrysme (du grec ancien ἀνεὐρυσμα, « dilatation ») est une dilatation localisée de la paroi d une artère aboutissant à la formation d une… …   Wikipédia en Français

  • Anevrisme arteriel hepatique — Anévrisme artériel hépatique L anévrisme artériel hépatique est une lésion vasculaire circonscrite, se développant sur le trajet de l’artère hépatique, par dilatation de ses parois et communiquant avec sa lumière, à la façon d’une poche ou d’un… …   Wikipédia en Français

  • Anevrisme intra-cranien — Anévrisme intra crânien L anévrisme intracrânien est une déformation de la membrane des artères du cerveau. Cette déformation prend le plus souvent la forme d un sac, c est le sac anévrismal. L’origine de cette lésion pariétale est variée. Le… …   Wikipédia en Français